Françoise GROSS prend sa retraite et Rivière Environnement devient une SCOP

1730

Une page se tourne pour Rivière Environnement en ce 20 décembre 2017.

Françoise GROSS, créatrice et directrice de la société, prend sa retraite bien méritée après 27 ans à la tête de la société. Les employés se sont associés pour poursuivre l’aventure Rivière Environnement, qui a désormais le statut de SCOP (Société Coopérative et Participative).

Mais Françoise ne s’en va pas complètement. Elle continuera d’intervenir pour Rivière Environnement de manière plus ponctuelle en tant que consultante.

Guide effacement / arasement de seuils en rivière

Le guide d’accompagnement des porteurs de projet établi à l’initiative de l’association Demain 2 Berges, en co-maîtrise d’ouvrage avec l’Union des Fédérations de Pêche du Bassin Adour-Garonne (UFBAG) auxquels nous avons participé en tant que rédacteur est maintenant disponible sur le site de l’association notamment :

http://www.demain-deux-berges.fr/guide-effacement-d-arasement-de-seuils-en-riviere-133.html

Le guide issu d’un travail de synthèse des connaissances et des réflexions menées sur le territoire Adour Garonne, mais également d’échanges, de contributions, de concertations et de retours d’expériences, se veut offrir des outils permettant l’émergence de nouveaux projets … de l’appréhension du contexte local à la rédaction du CCTP.

Réunion publique pour le PLU de Saint-Georges-de-Didonne (17)

GHECO et Rivière-Environnement ont animé jeudi 26 janvier une réunion publique de concertation à destination des Saint-Georgeais, afin de détailler les évolutions et préconisations prévues dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme de la commune.

http://www.sudouest.fr/2017/01/30/zones-constructibles-50-hectares-en-moins-3151859-1538.php

Domofrance – Terre Sud

 

A la demande de l’agence d’urbanisme de Bordeaux Métropole Aquitaine (a’urba), une visite de l’opération Terre Sud sur la commune de Bègles a eu lieu ce mardi 24 janvier 2017.
En présence de son Directeur Jean-Marc Offner, 23 personnes de l’Agence de tous profils (urbaniste, paysagiste, géographe, ingénieur-mobilité, dessinateur, etc…) ont pu bénéficier tout d’abord en salle puis au cours d’une visite sur le terrain d’une série d’échanges avec les acteurs clés du projet.


Après une introduction par Céline Castellan (a’urba) sur l’importance de la trame verte et bleue à l’échelle de Bordeaux Métropole, Alice Denis de la ville de Bègles ( Espaces public, Mobilité et Nature) a re-situé le projet dans le contexte plus globale de la politique de la Ville et du Delta vert.
Puis, Alain Charrier (Architecte – Urbaniste coordinateur) a présenté le projet porté par Domofrance à travers son historique, ses objectifs et ses résultats.
Enfin, Françoise Gross a présenté le volet environnemental de cette opération et en particulier, la démarche E.R.C. (éviter, réduire, compenser) qui permet de concilier biodiversité, paysage et gains sociétaux.

L’AFIE intègre le GNMH par le biais de Françoise Gross en 2017 !

Soulignons que Mme Gross, en tant qu’ingénieure écologue, membre de l’AFIE (Association Française Interprofessionnelle des Ecologues), a candidaté et a été admise en janvier 2015 à faire partie du groupe de travail mis en place par le Ministère de l’Environnement sur la thématique : zones humides et urbanisme. Les travaux menés au sein de ce groupe thématique participent à la mise en oeuvre du plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018, issu des travaux du GNMH (Groupe national pour les milieux humides).
Par ailleurs, au cours de la réunion du GNMH du 12/01/2017, Mme Gross, représentant l’AFIE, a proposé que cette association puisse être admise à participer également aux réflexions menées au sein du Groupe National ; cette candidature a été actée. F. Gross participe donc maintenant aux travaux et réflexions menés aux 2 échelons pilotés directement à Paris par le Ministère de l’Environnement : Groupe national et Groupe thématique urbanisme et milieux humides. L’objectif étant de pouvoir être interactif en faisant d’une part, remonter des cas concrets du terrain et d’autre part, en faisant bénéficier les maîtres d’ouvrage, avec qui Rivière Environnement travaille, des nouvelles pistes de réflexion menées au niveau national.

le GNMH- photo du 12 janvier2017Pour plus de détails sur les actions du GNMH consulter l’adresse suivante : www.zones-humides.eaufrance.fr